Je ne suis plus une jeune fille, mais une jeune femme. C'est bête parce que j'ai moi même encore l'impréssion d'être la fifille à son papa et pourtant je ne l'ai jamais été.

Ici c'est mon exutoire alors je peux dire des choses comme celles-ci: je n'ai jamais connu mon père, ma mère s'est remariée quand je n'avais pas 02 ans et j'ai toujours cru que cet homme était "papa" jusqu'à ce que je sois assez intélligente pour comprendre que sur mon acte de naissance il n'y avait pas le "nom du père", contrairement à ceux de mes camarades de classes, jusqu'à ce que je sois assez intélligente pour voir la différence de traitement qu'il y avait entre mes frères cadets et moi et qui fait que même aujourd'hui je suis toujours la méprisée et ce malgré tous mes efforts;

Je suis une jeune femme maintenant, indépendante, je travaille, je vis toute seule, je m'assume. Complètement? J'en sais rien du tout.

Je suis une écorchée vive voilà pourquoi je me retrouve ici, à écrire en espérant que quelqu'un me lise, tout en souhaitant que personne ne me lise. Oui une écorchée vive.

Je suis encore à l'école de l'amour, car je ne sais pas aimer. Mais çà c'est une autre histoire. Ici je viens juste faire les présentations.

Vous pouvez m'appeler Aborasamza, 25 ans.