Je me sens bête! J'avais décidé qu'en 2010 je serais heureuse, je dois avoir la maîtrise de mon bonheur, mon bonheur dépend de moi. Je ne rêve qu'à l'amour, je n'aspire qu'à l'amour.

Hier j'étais à l'église, la Parole disait que l'amour est abnégation, l'amour accepte l'autre tel qu'il est, l'amour fait des concessions. C'est ce que je fais, n'est ce pas? Mais pourquoi çà ne marche pas? Qu'est ce qu'il faut que je fasse?

L. me plaît, il me plaît beaucoup tout comme E. me plaisait, tout comme E. me plaît toujours, mais pourquoi çà ne marche pas qu'est ce qui cloche? Je suis peut être trop envahissante? Je reprochait à E. de n'être jamais là, de ne jamais m'appeler, de ne jamais dialoguer, d'apparaître seulement lorsqu'il voulait s'envoyer en l'air et rien de plus. Trop de reproches.

Quand à L., je sais d'avance que çà ne marchera pas, oui je sais que je m'étais dit que je ne prendrais que ce qu'il me donnerait, c'est toujours ce que je compte faire, je veut refaire l'amour avec lui, je veux à nouveau le sentir en moi, je veux à nouveau le toucher. Mais je ne sais pas d'où me vient ce besoin de m'exprimer, de posséder, de contrôler, de décider. Les hommes n'aiment pas çà je le sait, ils sont indépendants, ils veulent avoir le contrôle, c'est eux qui doivent tout maîtriser.

Alors voici la résolution que je prends, je ne sais pas si j'arriverais à m'y tenir, mais le Seigneur me donnera le force. Je ne l'appelle plus, je ne lui écrit plus, je ne fais plus rien du tout, ni sur facebook, ni sur messenger, rien! Çà je peux décider de ne plus le faire et je peux avoir le contrôle dessus, oui je peux me contrôler. Je suis certaine que çà sera toucher, tant que je n'arriverait pas à trouver le part moi même, en moi même, je continuerais à trop en demander à l'autre et à me ridiculiser auprès des hommes.

Oui je me sens bête! Je l'ai appelé ou envoyé un sms CINQ fois aujourd'hui! En une journée, c'est beaucoup beaucoup trop et pourtant lui et moi on ne sort même pas ensemble! Ce serait normal si il me fuyait, je comprendrais. Oui c'est vrai, il est un garçon, il a couché avec moi une seule fois et maintenant je le persécute. J'ai l'impression de revivre le même scénario qu'avec E.

Le mieux c'est encore la fuite!