penisIl est 2H30 du matin, je suis sur mon ordi, je met tout en ordre, je crée les dossiers de mes artistes, j'adore la musique alors je classe. en même temps je suis sur XXL TV, une pauvre fille se fait sodomiser et en plus elle a l'air d'aimer çà, elle se fait défoncer par l'anus. Dégoûtant!

Et là je me dis que vraiment les femmes ne sont que des objets pour les hommes, pour cet acteur, pour ce réalisateur pour ces téléspectateurs. L'image de la femme est affreuse, elle n'est qu'un instrument tout compte fait.

Et là je me dis, si moi aussi tout compte fait je n'ai été qu'un instrument? Pour tous les hommes que j'ai rencontré? Du genre une fois qu'il a eu se qu'il voulait pour quel intérêt rester? Pourquoi continuer?

E. m'a dit que ce n'était pas le cas, que çà n'avait pas été le cas, que même si çà avait été le cas, il ne serait pas parti puisqu'il n'aurait pas pu se rassasier de sexe, de sexe avec moi.

Mais n'empêche je m'intérroge.

Je crois franchement que le sexe gâche un tas de chose. Lorsque l'autre te complimente, il te fait rire, sourire, au fond de toi tu te demandes toujours si ce n'est pas juste pour le sexe. J'avoue que çà me térrorise. J'ai posé la question à L. il m'a dit que non. Je vais faire une expérience, je ne sais pas si je tiendrais le coup mais je vais quand même éssayer.

Ne pas coucher, ne plus coucher. Commençons tout doucement, semaine après semaine même si l'occasion ne se présente pas tellement souvent: En plus du régime que je vais commencer lundi, je fais le serment de ne laisser aucun pénis me pénétrer pendant toute cette semaine. Même si c'est celui de L. qui soit dit en passant est très appétissant, je m'en fiche les portes seront closes.

maintenant que c'est écrit, je vais m'y tenir. Tout comme au régime aussi, mes cuisses ont doublées de taille! non je rigole, mais c'est l'impréssion que j'ai!