Et si j'avais connu mon père, est-ce que j'aurais eu une meilleure vie? Est ce que j'aurais su comment aimer, sans avoir peur de l'amour et sans avoir peur des hommes?

Et si j'avais été une "délinquante", ces filles qui ont déjà tout vu et tout fait à 18 ans, est ce que je serais plus responsable, plus dynamique, plus vaillante? Est ce que je saurais mieux faire face?

Et si la distance ne m'avais pas éloignée de ma seule vraie relation, où en serais-je aujourd'hui?

Et si tout celà ne rimait rien, et qu'il faille juste que je m'accepte enfin telle que je suis avec mes qualités et surtout mes défauts?

Et si il suffisait juste que j'ai plus confiance en moi pour être heureuse?

Il paraît qu'il faut s'aimer d'abord pour que les autres nous aiment.

Est ce que je m'aime?