Hum! C'est drôle n'est ce pas? Oui c'est très drôle de penser qu'après avoir couru après L., après l'avaoir appellé tous les jours, envoyé des sms et des mails, que malgré tout çà j'étais toujours transparente, c'est drôle de penser que maintenant que je m'en fiche il se sent frustré.

Oui çà me fait bien rire je dois dire. On s'est vu l'autre et on s'est ignoré. Il pensais sûrement que je l'aurais appelé comme d'habitude mais je l'ai pas fait cette fois. Donc hier soir il m'appelle prétextant un travail que j'aurais dû faire et que je n'avais pas encore fait, pour finir par me demander si il pouvait passer chez moi. Et bien je lui ai dit NON! ha!

Il a été décontenancé le pauvre, il ne s'y attendait pas. J'aurais voulu voir sa tête de con! çà me fait plaisir qu'il resente un peu ce que j'ai ressenti toutes ces fois où j'ai recherché de la chaleur auprès de lui et où je n'ai trouvé que du froid. Je suis aussi un peu triste parce qu'au fond je n'aime pas voir souffrir les gens.

De toutes les façons, je suis bien, je suis belle, je suis heureuse et j'ai vraiment pas besoin qu'on me casse les pieds en ce moment.

Son orgueil de mâle sera un peu froissé mais il s'en remettra!