J'ai essayé de prendre un peu de temps (la maladie m'y a un peu aidé aussi, me forçant à rester à la maison) pour me remettre à la lecture. J'ai lu des livres intéressant qui m'ont beaucoup touchés. Commençons par:

Moi, Christiane, 13 ans, droguée, prostituée:

christianeLe titre est assez évocateur, le problème de la drogue y est vraiment évoqué. Le livre m'a bien sûr beaucoup touché. Mais je dois avoué que je ne m'y suis pas vraiment reconnue ou retrouvée car ici chez nous, la drogue c'est pas vraiment le plus gros de nos soucis. Je n'ai jamais rencontré de drogué de ma vie. Il y en a sûrement, les enfants de la rue par exemple et les prostituées aussi. Mais à la différence de Christiane, ce n'est pas la drogue qui les y a conduits mais c'est la prostitution et la rue qui ont conduit ces jeunes à la drogue.




Misery, de Stephen King:

MISERY4Lui, c'est le ROI, the KING! Une fois de plus il m'a fait frissonner avec ce Misery! Stephen King a le don de raconter nos peurs les plus cachées, les plus secrètes, ses propres peurs d'ailleurs en tant qu'écrivain. Je crois c'est pour çà que je l'aime autant. A chacun de ses livres, j'ai l'impression qu'il me parle, qu'il se dévoile et qu'il me dévoile en même tant. C'est un échange, un dialogue. J'ai dévoré ce bouquin! La fin est plus sympa que certains de ses livres: après toutes les souffrantes que lui a affligé cette folle d'Annie Wilkes, Paul Sheldon non seulement a écrit grâce à elle son meilleur roman, mais en plus se remet à vivre, à écrire, malgré la perpétuelle présence de la déesse Wilkes.



Le Diable en rit encore de Régine Deforges
:

8524__Le_diable_en_rit_encore_1985_La_bicyclette_bleueLui je ne l'ai pas encore terminé. La suite des aventures de Léa Delmas qui avaient commencé avec "La bicyclette bleue".

"La bicyclette bleue" c'est le livre décisif, celui qui m'a réellement poussé à m'inscrire au centre culturel français Blaise Cendrars de Douala. J'ai adoré ce livre. Je l'ai lu lorsque je faisais la classe de seconde. C'est le livre qui m'a ouvert les portes du paradis.





Je prends un réel plaisir à lire parce que ce n'est pas souvent que je peux c'est temps-ci. Quand je pense qu'à une époque je dévorais jusqu'à 2 livres par jour, des livres de plus de 300 pages! Résultat aujourd'hui j'ai les yeux fragiles et des maux de tête affreux. Mais çà ne m'empêchera pas de lire ou d'écrire hein! Autant me les arracher tout de suite et même comme çà je trouverais un moyen.