Ma soeur n'est pas la diablesse que je croyais et non si je suis encore célibataire c'est pas de ma faute. Je m'explique.

Recemment, grâce à ma meilleure amie et associée et à mon projet notamment, j'ai découvert une grande soeur que je ne connaissais pas. Gentille, prevenante, attentionnée et surtout fière de moi. Je ne l'aurais jamais cru. Je me suis trompée sur elle. Et je n'arrête pas de me demander pourquoi? Comment? Est-ce à cause de notre mère qui nous a tenu à distance pendant l'enfance? Possible. Mais une chose est sûre, je veux apprendre. Apprendre à la connaître et surtout partager le plus possible avec elle. Ma famille est un immense puzzle dont les minuscules pièces sont éparpillées un peu partout. Si je peux en réunir ne serait que deux, alors ce sera déjà beaucoup.

Mon plus grand coup de blues en 2010 c'est l'histoire avec ce mec qui vit en France, avec qui j'ai entretenu une relation longue distance pendant 6 mois et que j'avais si hâte de pouvoir enfin toucher. Depuis le temps je n'ai céssé de me demander ce qui avait foiré, qu'est-ce que j'avais fais de travers, qu'est ce qui clochais chez moi. Je l'ai revu il y a quelques semaines, je me suis donné pour mission de le faire tourner en bourrique et j'ai quand même réussit. Ce qui m'avais le plus deçu chez lui c'est qu'il n'avait tenu aucune de ses promesses. L'idiot me traite de matérialiste. Tu parles! Il est tellement radin qu'il cherche une femme qui ne s'interessera pas à son argent. Le plus triste c'est que j'étais cette femme et qu'à vouloir me tester il à tout gâcher. Je me fous du matériel. Ce qui compte le plus chez moi c'est la parole qu'on donne. Ne fais aucune promesse si tu ne peux pas les tenir.

Non je ne suis pas folle et oui je suis trop contente de découvrir une soeur.