lapin_dans_un_chapeau_de_magicien

En ce moment je ne fais rien d'autre que d'attendre. J'ai épuisé toutes mes cartes, tout mon jeu, tous mes jokers. çà m'arrive souvent, assez souvent même. La différence cette fois-ci est que je me sens assez bien malgré tout. Je suis heureuse malgré tout.

De très bonnes choses se passent et arrivent dans ma vie, j'ai encore la présence d'esprit d'en profiter et dons j'en profite. Mon jet d'entreprise est ce que je qualifierait de "pure bonheur". Oh, ne vous meprenez pas. C'est loin, très loin d'être facile. Mais je fais enfin quelque chose qui me plait réellement. C'est...presque jouissif. Je prends du plaisir à chaque éffort. Et lorsque les résultats sont positifs, c'est l'orgasme.

Si j'avais une baguette magique, j'aurais des bureaux chics et hyper bien aménagés avec des employés et tout.

Si j'avais une baguette magique, je transformerais mon petit chez moi en un bureau et je vivrais à 200% de mon projet et pour mon projet.

Je ne suis pas faites pour travailler pour quelqu'un. J'en ai marre de dépendre d'eux et qu'ils agissent sans penser à moi. J'en ai marre de devoir presque mendier pour avoir ce qui me revient de droit. Tant de sacrifices, tout ces sacrifices et retour à la case départ? Certainement pas.

Donc j'attends et je profite. Je suis à 200 sir mon projet et les choses avancent si bien que je suis certaine d'y arriver.

Donc j'attends et j'écris. C'est fou ce que j'aime écrire. C'est inexplicable. C'est l'une des choses que j'ai envie de faire tous les jours sans jamais m'arrêter. Et heureusement, personne ne peut m'en empêcher.

Au fait, ci-dessous mon premier article pour Angazamag.com

http://angazamag.com/a-la-une/a-ces-africains-de-la-diaspora-a-la-recherche-dune-femme-du-pays/1995/