Déjà 8 mois, 8 mois de grossesse. Je ne me reconnais plus. Je me retrouve à 87 kg, tout mon corps est enflé, mes pieds ressemblent à ceux d'un éléphant, mon corps est devenu si noir et mon visage si bourssouflé que je ne me reconnaît plus.

Ces changements physiques ne m'inquiètent pas tant que çà, je sais que je finirais par retrouver mon poids, mon teint et mon visage d'avant. Bon il est vrai que c'est frustrant d'entendre les moqueries de certaines personnes tous les jours. J'avoue que çà devient énervant à la longue. Certains prennent un malin plaisir à me dire que je suis "finie" que je ne serais plus jamais aussi jolie qu'avant, etc. Je ne leur répond pas même si çà m'énerve de plus en plus.

Ce qui m'embête vraiment c'est que je suis très souvent de mauvaise humeur et très anxieuse.Je m'inquiète beaucoup, de tout et de rien. Le moindre petit soucis se transforme en problème d'Etat et j'ai du mal à trouver la solution dans tout çà. J'ai l'impression que tous les problèmes de ma vie se sont donné rendez-vous pendant ma période de grossesse. Est-ce que se sera plus facile après? Plus difficile encore? J'espère que non. Chaque jour est un combat. Je suis fatiguée, si fatiguée. Serais-je à la hauteur?

J'ai quand même réussis à constituer une layette digne de ce nom. Toute seule, je ne pensais pas y arriver mais j'y suis. Le géniteur de mon enfant? Je l'ai croisé par hasard, il a joué au plus malheureux, plus malheureux que moi, me demandant de lui laisser une chance d'être présent. Hum! Quand est-ce que je la lui ai enlevée. C'est un lâche, c'est la culpabilité qui lui fait dire des choses. Je ne veux pas de lui. Qu'il me laisse tranquille, d'ailleurs je ne lui demande rien.


Nous nous en sortons très bien toutes seules. Nous serons à la hauteur.