Voilà plusieurs jours que je ne me suis confié à toi, que je ne suis pas venu me lamenter auprès de toi, te parler de mon éternelle souffrance et te saouler avec mes jérémiades. Je sais que je ne t'ai pas manqué, mais toi tu m'as trop manqué.

Pour te dire cher journal, je suis heureuse. Même si mon boss devient de plus en plus en vrai con (j'ai voulu croire que non, mais çà se précise), même si mon chéri est loin de moi, je suis heureuse parce que je suis enfin en harmonie avec moi même. Je me sens bien et au fond c'est grâce à Lui et à lui. Même s'il est loin il sait. Il sait comment me prendre, quoi me dire, comment me mettre en confiance. Je l'aime. Et cette façon d'aimer est toute nouvelle pour moi, je veux dire, il n'y a eu aucun contact physique entre nous mais on se comprend si bien. Oui je l'aime.

Et tu sais quoi? Je n'ai plus besoin de sexe, non je ne veux pas de sexe sans lui. En fait je n'y pense même pas. Je n'en ai pas envie c'est tout. Qui aurait cru çà aurait pu être aussi simple.